Croissance Personnelle Famille Maladies Mode de vie psycho énergétique Stress

Votre stress est celui de vos enfants !

 

Dans les évènements de la vie, on retrouve toujours une partie de stress et cela même dans les évènements heureux, prenons comme exemple le mariage. Comme on aime bien évaluer ce que l’on vit, on a attribué des points à certains évènements qui peuvent survenir ou surviennent un jour dans la vie de toute personne. Pour vous donner une idée en voici quelques-uns :

 

  • Décès d’un enfant, d’un père, d’une mère 100 points
  • Décès d’un conjoint 100 points
  • Un divorce 73 points
  • Séparation 65 points
  • Maladies ou blessures personnelles (taxage) 53 points
  • Maladie d’un membre de la famille 45 points
  • Grossesse 40 points
  • Ajout d’un membre dans la famille 39 points
  • Mort d’un ami proche 37 points
  • Disputes entre les conjoints 35 points
  • Première ou dernière année d’études 26 points
  • Changement de domicile ou d’école 20 points

Ces points ont été établis pour des adultes. Si vous cumulez moins de 150 points dans les évènements qui surviennent dans votre vie, vous pouvez considérer que vous avez un stress modéré. Entre 150 et 300 points, vous avez un stress élevé et plus de 300 points vous vivez un stress très élevé.

Dans les évènements que j’ai cités plus haut, j’ai choisi les évènements qui peuvent toucher également les enfants. Après un petit calcul, j’ai été consterné de constater que les enfants vivent souvent un stress très élevé et quand on s’intéresse à ce qu’ils vivent c’est pour leur donner du Ritalin pour soulager le professeur.

Les adultes qui vivent des souffrances morales démontrent une grande difficulté à dire ce qu’ils vivent dans telle ou telle situation. Ils sont en colère, ou braille toutes les larmes de leurs corps, ou c’est dur, ou c’est difficile ou mettent la faute sur un vis-à-vis. Avez-vous imaginé ce qu’un enfant aux prises avec les mêmes problèmes peut vivre à l’intérieur de lui. Il n’a pas les mots ou les concepts pour dire ce qu’il vit. Il ne faut pas se surprendre qu’il bouge ou qu’il a un déficit d’attention. C’est la manière qu’il a trouvé pour éliminer sa grande tension intérieure.

Un petit garçon de 5 ans me dit un jour, les jours qui viennent vont être un enfer. Je lui demande pour quoi. Il me répond, on vient d’avoir un bébé dans la famille et maman en attend un autre. Cela va être pire que pire. Ce n’est pas en donnant la pilule miracle qui va aider cet enfant. Ils sont tout simplement en détresse émotionnelle et impuissant à se dire et non pas d’écoute de la part des parents car ils sont aux prises avec les mêmes stress.

Les choix des grands ont un impact direct sur les enfants, sur leur bien-être intérieur. Cela demande de la part des parents beaucoup de conscience et d’être à l’écoute de leurs enfants.

À la maison et à l’école, pourquoi il n’y aurait pas une période à la fin de la journée pour demander à l’enfant d’exprimer les évènements positifs et négatifs qu’il a vécus et comment il s’est senti là-dedans. Quel serait la solution qu’il choisirait pour qu’il retrouve un mieux-être même s’il ne peut modifier l’évènement. En parler soulage. De plus, l’enfant se sentira appuyer par les grands. Ces pairs peuvent également participer à sa guérison et permet de modifier le niveau de conscience au niveau scolaire, familial et environnemental.

Mettez de côté votre journal du matin, votre téléphone cellulaire, les texto, les jeux vidéo, vos routines insipides et parlez-vous yeux à yeux. Établissez un contact émotionnel, car vous regretterez peut-être de ne pas avoir saisi ce moment avec votre enfant.

Seul l’enfant, par sa fragilité, a le pouvoir de modifier la conscience égocentrique des adultes.

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.