anti-inflammatoire Familles Biochimiques Huiles Essentielles Molécules aromatiques Prévention et Guérison produits à base d'huiles essentielles Recettes huiles essentielles

Répulsif d’insectes ou insectifuges

Les répulsifs d’insectes ou insectifuges naturels deviennent de plus en plus en demande avec la prise de conscience que les produits issus des laboratoires chimiques sont très néfastes pour la santé des humains et même des animaux. Souvent pour ne pas gâcher les vacances par ces zélés piqueurs et n’ayant pas d’autres solutions, vous vous procurez ces produits commerciaux.

Plantes aromatiques

Heureusement, il y a les plantes aromatiques qui dans leur précieux laboratoire et à la fine pointe de leur recherche, elles ont développé des molécules aromatiques répulsives pour se protéger des moustiques et qui ont un intérêt certain pour les humains. Ces découvertes reviennent aux aborigènes, aux peuples autochtones de et les natifs de différentes contrées qui n’étaient pas river à leur téléphone cellulaire. Suite à leur sens d’observation très aiguisé, ils observèrent que certains arbres ou herbes aromatiques étaient fuient par les moustiques piqueurs. Dans cette catégorie vous trouverez les forêts de mélaleuques, d’eucalyptus, certaines herbes de la famille botanique des Poacées, etc. Pour ma part j’ai observé que je n’ai jamais trouvé dans les plants de patates du jardin des doryphores ou bibites à patate. Tout autour du jardin, j’avais de la menthe poivrée.

Citronnelle

Dans les répulsifs d’insectes, il est souvent mention de la citronnelle. Mais qu’est-ce que la citronnelle au juste ? Le Larousse la définit ainsi :

  1. Graminée aromatique des régions tropicales cultivée pour son huile essentielle.
  2. Plante contenant une huiles essentielle à odeur citronnée telle que armoise citronnelle, la mélisse, la verveine citronnée.

La première définition demeure vague, et vous ne savez pas quelle graminée vous procurer. La deuxième définition vous dit que c’est une huile essentielle à odeur citronnée, et le Larousse mentionne trois exemples. La citronnelle est des huiles essentielles qui ont l’odeur citronnée. Si vous achetez une bouteille identifiée « citronnelle » vous aurez en ouvrant la bouteille l’odeur citronnée, mais savez-vous quelles huiles essentielles à odeur citronnée on a mis dans votre bouteille ? Connaissez-vous les principes actifs de ces huiles essentielles ? C’est non aux deux questions.

Prudence avec les huiles essentielles

L’aromathérapie fait partie des médecines douces, mais cela ne signifie pas qu’elle est sans toxicité pour les enfants, les nourrissons, les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes âgées malades. Certaines huiles essentielles sont photosensibilisantes et peuvent marquer la peau pour toujours après une exposition au soleil. Si vous voulez appliquer sur vous-même ou un membre de votre famille, demander de quoi est constitué cette lotion ou crème et demander  quelle est la toxicité de ces huiles essentielles.

La citronnelle la voici

Les huiles essentielles que je présenterai ci-dessous ont les appelle toutes citronnelle. Je vous donnerai les molécules aromatiques qui ont la propriété d’être répulsive ainsi que la toxicité possible de ces huiles essentielles.

  1. Cymbopogon martinii ou verveine des Indes

Les molécules aromatiques répulsives sont le limonène (1-11%) qui est un monoterpène et le citronnellal (1-13.5%) appartenant aux aldéhydes terpéniques. Ces derniers sont irritants pour la peau à forte dose 1. Tandis que les monoterpènes peuvent devenir irritant pour la peau si employé sur une longue période 2.

  1. Cymbopogon nardus ou citronnelle de Ceylan

Dans cette huile essentielle nous avons le groupement biochimique des monoterpénols qui contient trois molécules aromatiques répulsives soit : le géraniol (18%), le citronnellol (8.5) et le bornéol (6.5%). Ce groupement n’a pas de toxicité. Comme dans l’huile essentielle précédente il y a également du citronnellal 1.

  1. Cymbopogon winterianus citronnellifera ou citronnelle de Java

Cette contient également des monoterpénols dont du géraniol (15-24%), du citronnellol (12-15%) et du citronnellal (33-45%) 1.

  1. Pelargonium X denticulum cv. Citronnelle ou géranium rosat cv. Citronnelle

Dans cette huile essentielle vous avez du citronnellol (39-41%), du géraniol (0.9-1.9%). Aucune toxicité dans cette huile essentielle.

  1. Melissa officinalis ssp. officinalis citrolifera ou mélisse officinale

C’est la dernière huile essentielle dit citronnelle. On y trouve du géraniol et du citronnellol. Cette huile ne présente aucune toxicité aux doses physiologiques.

Les autres huiles essentielles qui suivent ont des molécules aromatiques répulsives d’insectes analogues aux huiles précédentes, mais on ne les qualifie pas de citronnelle.

  1. Pelargonium X asperum cv. Bourbon (fe) ou géranium rosat ou odorant cv. Bourbon

Vous avez le groupement des monoterpénols avec le citronnellol (33%), le géraniol (25%) et le menthol (1.2%). Cette dernière molécule peut provoquer des bronchospasmes chez les très jeunes enfants. Une autre molécule aromatique qui fait partie des oxydes est également répulsive, c’est le 1.8 cinéole 4. Chez les asthmatiques il sera préférable de ne pas l’appliquer sur le thorax antérieur car il est possible de déclencher une crise d’asthme. L’aldéhyde terpénique, citronnellal, est présent à 1.1% 1. Cette huile essentielle contient également 8% de cétones 3 qui est déconseillé chez la femme enceinte et allaitante et chez les enfants de moins de 12 ans. Ce groupement biochimique est abortif et neurotoxique.

  1. Cymbopogon martinii var. motia ou Palmarosa

Dans cette huile il y a 70-80% de géraniol et elle n’est pas toxique.

  1. Cymbopogon martinii var. sofia ou Gingergrass

Le géraniol est présent de (35-65%) et un peu de limonène 2 .

  1. Pelargonium x asperum cv. Chine ou géranium rosat ou odorant cv. Chine.

Vous y trouverez du citronnellol à 44.5 % et du géraniol à 6.5 %. Il y a un peu de cétones  3 dont vous avez la toxicité plus haut.

  1. Ocimum basilicum var. grand vert et var. minimum

ou basilic grand vert et petit basilic.

Une nouvelle molécule répulsive qui est l’?-pinène du groupement des monoterpènes, le géraniol et le citronnellol sont également présent ainsi que l’oxyde 1.8 cinéole 4. Finalement vous avez le citronnellal 1 .

  1. Eucalyptus citriodora citronnellifera ou eucalyptus citronné

C’est la dernière huile essentielle intéressante comme répulsive d’insectes. Elle contient (15-20%) de citronnellol, 5% de géraniol et du citronnellal (40-80%).

J’aimerais également vous mentionner deux huiles végétales qui font fuir les insectes piqueurs. Il s’agit de l’huile végétale de Margousier (Neem) et le Ricin

Il faut signaler qu’il y a bien d’autres huiles essentielles qui possèdent les molécules aromatiques qui ont été signalée dans cet article. Les rince bouche sont répulsif d’insectes. Les molécules aromatiques responsables sont le menthol, le thymol et le 1.8 cinéole. Cet article vous démontre que la meilleure manière d’y voir clair avec les huiles essentielles est de suivre une formation en aromathérapie en ligne ou en salle.

 

Recette répulsif d’insectes

Voici pour en terminer sur les répulsif à base d’huiles essentielles une recette familiale sans danger pour les jeunes enfants, les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes âgées fragilisées.

Cette recette est pour une bouteille de 100 ml.

Ingrédients Quantité
HE Cymbopogon martinii var. motia 60 gouttes
HE Eucalyptus citriodora citronnellifera 40 gouttes
HE Cymbopogon winterianus citronnellifera 50 gouttes
HV de Ricin 5 ml ou 1 c. à thé
HE de Margousier (Neem) Qsp 100ml
ou
Moitié vinaigre blanc et moitié eau Qsp 100ml

« Qsp » signifie quantité suffisante pour remplir la bouteille.

Préparation

Mettre les huiles essentielles dans la bouteille de 100 ml, ajouter les 5 ml d’huile végétale de ricin et compléter par l’huile végétale de margousier jusqu’à l’épaule de la bouteille. Mélanger bien le tout.

Ou

Mettre les huiles essentielles dans la bouteille de 100 ml, et compléter par l’ajout de moitié vinaigre blanc et moitié eau jusqu’à l’épaule de la bouteille. Mélanger bien le tout.

Étiqueter votre bouteille avec le nom Répulsif d’insectes.

Posologie

Appliquer quelques gouttes sur les parties découvertes du corps et répéter aux heures.

Si vous avez de vieux vêtements, chapeaux ou calottes, appliquer quelques gouttes du répulsif sur ceux-ci. Vous aurez une efficacité plus longue.

Si vous optez pour le vinaigre blanc et l’eau, vous pourrez pulvérisez la lotion sur les parties découvertes et vêtements, mais attention de ne pas en introduire dans les yeux et répéter au besoin.

Pour les nourrissons et les enfants de deux ans et moins appliquer que sur les vêtements et protégez-les d’un filet.

Bon été !

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.