Croissance Personnelle Croyances Défaults et Qualité Exercices Mode de vie

Les conflits rattachés à la prise de poids. (1)

Les conflits rattachés à la prise de poids. (1)

Dans l’article « Maigrir ! Maigrir et Maigrir ! », je vous ai parlé qu’il est très important d’accepter ce qu’on est, car si on refuse d’être ce que l’on est, vous enclenchez un état de stress à votre cerveau pour ce « conflit de la silhouette » et le cerveau va vous servir ce pourquoi vous stressez et vous allez rester gros et grosse malgré les efforts que vous faites pour maigrir. Toutes les réflexions négatives sur vos grosseurs sont interprétées par le cerveau comme une dévalorisation esthétique ou conflit de silhouette.

Il y a plusieurs conflits rattachés à la prise de poids. Mais tant et aussi longtemps que vous ne réglez pas votre conflit de silhouette vous ne pourrez pas régler les autres non plus, car le conflit de silhouette les verrouillent tous. Il faut donc apprendre à vous aimer avec vos grosseurs et trouver des éléments positifs à la silhouette que vous avez.

Cessez d’avoir l’impression que les personnes voient que votre graisse, c’est faux et ce n’est que votre mental qui vous torture. En ce qui me concerne les gens sont frappés par mes yeux. Ils ont l’impression que je lis au fond d’eux.

Alors regardez-vous dans le miroir et trouvez quelque chose de beau chez-vous et attirez l’attention des personnes sur cet attrait. Cela peut-être par un beau maquillage, une nouvelle coiffure ou une nouvelle manière de s’habiller.

Il vaut peut-être la peine d’investir quelques sous et de consulter un spécialiste en maquillage, un coiffeur esthétique, ou un spécialiste en vêtement ou un couturier qui vous donnera les grandes lignes pour le choix de vos vêtements.

À l’émission « La Voie », il y avait des femmes et des hommes avec des voies superbes, mais, surtout chez les femmes, elles ne savaient pas se présenter sur leur beau jour. Quand tu es gros ou grosse tu ne mets pas seulement des leggins et une petite blouse à la taille. Tu as l’air trois fois plus gros.

La mode des personnes sveltes n’est pas en général pour les personnes qui sont plus en forme. Évitez d’être trop ajustée, trop écourtichée, trop de ceci ou trop de cela. Allez vers la sobriété extérieure et exploitez les véritables aspects de votre personnalité. En fait, ce pourquoi on recherche votre compagnie. Il y a une série à la TV que je vous encourage à regarder, c’est « La diva de l’au-delà ». Prenez exemple sur cette femme intelligente et qui met toute son énergie à trouver une solution satisfaisante pour ceux et celles qu’elle prend sous son aile. Il y a des mannequins auprès d’elle, mais elles sont loin d’avoir sa personnalité et souvent elles passent au second rang. Vous allez me dire que cela est arrangé avec le gars des vues. Mais ce qui est important dans notre perte de temps à la télé, est d’acquérir les messages qu’ils essaient de faire passer et d’en faire nôtre. Je crois sincèrement que cette émission vous permettra de reprendre du poil de la bête et de vous aimer. Comme dit le vieux Sage, on fait avec les instruments qu’on a dans le moment présent.

Tout doucement, les compliments que l’on vous fera pour votre belle personnalité, augmenteront petit à petit votre confiance en vous et vous oublierez enfin votre conflit de silhouette, car vous vous sentirez aimer vraiment pour ce que vous êtes. En déverrouillant votre conflit de silhouette, vous serez en mesure de régler les autres conflits qui ont trait à l’obésité et vous pourrez atteindre votre poids santé.

Autre chose qu’il ne faut pas oublier, si vous faites beaucoup d’exercices pour brûler vos calories, n’oubliez pas que vos muscles vont s’affermir et prendre la place de votre graisse. Le poids sur la balance peut rester inchangé, mais sachez que les muscles prennent moins de place que la graisse. Alors, au début oubliez la balance comme point de repère de perte de poids et optez pour le gallon à mesurer. Si le tour de taille, des hanches et des seins réduisent, c’est que vous êtes sur la bonne route. La perte de poids sur la balance suivra plus tard. Prochainement, je vous parlerai des autres conflits de l’obésité.

 

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.

  • alain

    Mme,Lacroix je suis un travailleur de la construction,j’ai un interet pour tout les forme de medecine depuis mon jeune age ,j’ai 48 ans et cela m’interpelle toujours ,alors bravo pour vôtre sagesse !

    • Chantal Lacroix

      Grands mercis Alain pour vos commentaires stimulants. Gardez votre intérêt pour les différentes approches thérapeutiques.

      ainsi vous pourrez prendre ce qui est meilleur pour votre problématique de santé. Bonne été à vous !