café Métaux lourds Nutrition Poisson thé

Comment éliminer le mercure du poisson ?

Consommer du poisson cru augmente l’absorption de mercure, mais, si votre repas de sushis est accompagné d’une tasse de thé ou de café, l’exposition au mercure est réduite de 50 à 60 %.

Si vous faites bouillir le poisson, le taux de mercure diminue de 40% ; si vous le faites frire, il est réduit de 60 %. L’effet combiné de ces méthodes de cuisson et de ces boissons annule pour ainsi dire la bio accessibilité du mercure, selon la recherche du doctorant Ousséni Ouédraogo, dirigé par Marc Amyot au Département de sciences biologiques. »

Tiré de la revue Les Diplômés de l’Université de Montréal, printemps 2012

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.

  • Joan

    J'évite les poissons contenant du mercure mais dans le cas où il faut manger ce que nous avons dans l'assiette (par exemple à l'étranger) c'est vraiment une bonne idée passe-partout.

    • Chantal Lacroix

      Bonjour Joan,
      Si vous en mangez 2 à 3 fois semaine et que vous variez vos poissons vous n’avez rien à craindre. Si de plus vous prenez les petits trucs que j’ai glanés dans la revue de l’Université de Montréal, la quantité absorber sera infime. La seule restriction serait pour les femmes enceintes pour éviter d’attaquer le système nerveux de l’embryon.

  • Bon, mon conjoint étant poissonnier, nous mangeons beaucoup de poissons, en les choissant bien sûr selon leur provenance mais c'est bien intéressant de savoir comment contrer les effets des métaux lourds.
    Merci Chantal.

    • Chantal Lacroix

      C’est un plaisir Nicole ! Bye !